Boule dans le sein : un symptôme de cancer ?

Publicité

Il est important d’effectuer régulièrement une palpation des mamelons et des aisselles, par exemple lorsque vous êtes sous la douche. Si, lors de cette palpation, vous sentez une excroissance absente quelques semaines plus tôt, ne vous alarmez pas. Il n’est pas rare que des ganglions se développent dans le sein, et ils sont très souvent bénins. Cependant, il est nécessaire de consulter, et parfois de faire une mammographie pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'un symptôme du cancer du sein.

Publicité

seins© Fotolia

Un des symptômes du cancer du sein : une boule dure et immobile

La tumeur cancéreuse adhère aux tissus. Au toucher, elle est peu élastique. Ses contours sont irréguliers, et surtout, elle est non mobile sous le doigt. Elle n’est généralement pas douloureuse. Observez le reste de la poitrine : un écoulement ou un saignement, ou des zones de rougissement sur le sein, sont d’autres signes à ne pas négliger. Si vous ressentez ce type de symptômes, ne tardez pas à consulter. Une mammographie permettra d’analyser plus précisément la nature de cette boule.

Publicité
Les excroissances non cancéreuses pouvant apparaître dans le sein

Avant 30 ans, il n’est pas rare de développer un adénofibrome ou un lipome. Ce sont deux tumeurs bénignes, qu’il n’est le plus souvent pas nécessaire de retirer. L’adénofibrome prend la forme d’une boule lisse et régulière, de 1 à 5 centimètres de diamètre. Elle peut parfois se multiplier en plusieurs petites boules. L’excroissance se déplace sous les doigts quand vous palpez, et peut grossir en cas de changement hormonal (règles, prise de pilule…). Le lipome est plus irrégulier. Il est formé de tissu graisseux. Enfin, après 40 ans, il arrive qu’un kyste dur, mobile sous le doigt, apparaisse dans un des seins. Il est causé par une dilatation d’un canal galactophore. On ne le traite que s’il est douloureux.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité