Bouffées de chaleur chez l'homme : un signe d'andropause ?

Publicité

Les femmes en période de ménopause ou de pré-ménopause ne sont pas les seules à être concernées par les bouffées de chaleur. Ces manifestations désagréables, voire handicapantes lorsqu’elles sont très fréquentes, peuvent aussi toucher les hommes. Sont-elles forcément un signe de l’andropause et donc de la fin de la sexualité ?

Publicité

Bouffées de chaleur chez l’homme : un des symptômes de l’andropause ?

Les bouffées de chaleur peuvent en effet constituer un des signes de l’andropause, si elles sont associées à des troubles de l’activité sexuelle (baisse de la libido, problèmes érectiles, troubles de l’éjaculation), à une fatigue intense, à des troubles de l’humeur, à une hypersudation, ou à une modification de la silhouette – avec embonpoint au niveau de la taille –, et si l’homme qui souffre de bouffées de chaleur a plus de 60 ans, bien évidemment. Certains médecins remettent en cause le terme "andropause" et préfèrent parler de "déficit en testostérone lié à l’âge", car ce phénomène ne toucherait pas tous les hommes après 50 ans, contrairement à la ménopause qui est systématique chez les femmes.

Publicité
Bouffées de chaleur chez l’homme : et si ce n’est pas l’andropause ?

Cependant, les bouffées de chaleur chez l’homme peuvent avoir d’autres causes que l’andropause. Il peut s’agir du contrecoup d’un stress intense, des effets secondaires de certains traitements médicamenteux, d’un des symptômes d’une brucellose (appelée aussi fièvre méditerranéenne), ou d’une leucémie touchant les lymphocytes B. Aussi est-il nécessaire de consulter son médecin au moindre doute.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité