Qu'est-ce que la fièvre jaune ?

Publicité

La fièvre jaune est une infection hémorragique virale grave qui peut être fatale. Elle est appelée « fièvre jaune » car certains patients présentent un ictère (jaunisse). Elle est également appelée « maladie d’importation » car certains touristes peuvent la contracter lors d’un voyage s’ils ne sont pas vaccinés.

Publicité

© Fotolia

La maladie

Les arbovirus de la famille des flavivirus sont les agents responsables de la fièvre jaune. Ces virus infectent généralement les singes et la maladie est transmise à l’homme par la piqûre d’un moustique infecté (moustiques Aèdes aegypti, en Afrique et Haemagogus janthinomys en Amérique du Sud). Si la personne piquée par un moustique infecté n’est pas vaccinée, elle va développer la maladie. La fièvre jaune est une infection virale hémorragique grave. Sans traitement elle entraîne la mort.

Publicité
Les symptômes

La période d’incubation est généralement d’une semaine. Un syndrome grippal avec une fièvre élevée accompagnée de frissons, de maux de tête, de douleurs musculaires et de nausées apparaît ensuite. Il s’ensuit une période de courte rémission puis des hémorragies digestives « vomito negro » (vomissements de sang noir), une jaunisse (ictère), des saignements de la bouche, des yeux et des troubles du foie et des reins. Lorsqu'aucun traitement n’est administré, la maladie évolue vers une atteinte neurologique avec convulsions puis coma et décès.

La prévention

Le vaccin antiamaril est la seule protection contre la fièvre jaune. Il est obligatoire pour les personnes qui désirent voyager dans les zones d’endémie. Il doit être réalisé dans un centre agréé, il ne présente aucun risque et protège pendant une dizaine d’années. Dans les pays où la maladie est active, des mesures sont mises en place comme par exemple la lutte contre les moustiques, l’éducation des habitants pour l’élimination des zones larvaires et la vaccination d’urgence en cas d’épidémie.
Le traitement
Il n’existe pas de traitement antiviral de la fièvre jaune. Les traitements administrés ne soulagent que les symptômes comme la fièvre, les douleurs et les vomissements. Le patient doit être hospitalisé afin de garantir ses chances de survie. Un traitement antibiotique peut être administré afin de lutter contre une éventuelle surinfection bactérienne.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité