Fièvre typhoïde : le principal mode de contamination

Fièvre typhoïde : le principal mode de contamination©iStock
Publicité

La fièvre typhoïde est provoquée par la bactérie Salmonella typhi qui est une bactérie capable de survivre des mois durant dans l'eau et les sols. Néanmoins, son principal mode de transmission est la voie féco-orale directe (directement à partir d'un porteur infecté) ou indirecte (suite à la consommation d'eau ou d'aliments contaminés).

Publicité

Mode de contamination de la fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde se transmet essentiellement par voie féco-orale puisque la bactérie peut être éliminée dans les selles de personnes infectées (en cas d'infection aiguë), mais aussi dans leurs urines et leurs vomissements. La bactérie Salmonella typhi responsable de la fièvre typhoïde se retrouve également dans les fèces des personnes qui sont des porteurs chroniques de l'infection, ce qu'on ignore le plus souvent puisque, dans ces cas-là, la fièvre typhoïde n'entraîne aucun symptôme. Ainsi, une personne malade peut véhiculer la bactérie et contaminer son entourage (via du linge souillé ou via des selles infectées). En l'absence de traitement, 10 % des personnes infectées restent contagieuses pendant 3 mois tandis que 2 % à 5 % d'entre elles deviennent des porteurs chroniques.

Principal mode de contamination

Toutefois, dans 95 % des cas, l'infection par la fièvre typhoïde est due à l'ingestion d'une eau contaminée ou à des aliments tels que des fruits de mer ou des légumes crus ou insuffisamment cuits. Il s'agit là du principal mode de propagation de la maladie, en particulier dans les pays présentant de mauvaises conditions sanitaires.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité