Fièvre jaune : le mode de transmission du virus

Transmise par des moustiques, la fièvre jaune est une pathologie virale potentiellement grave qui peut avoir d’importantes répercussions sur la santé. Comment se transmet exactement ce virus ?

Publicité
Publicité

Fièvre jaune : comment l’attrape-t-on ?

Publicité

Egalement appelé virus amaril, le virus de la fièvre jaune fait partie de la famille des flavivirus. Celui-ci est principalement transmis aux populations de singes par des moustiques du genre Aedes préalablement infectés. Mais il arrive, plus ponctuellement, que le virus soit transmis à l’homme, notamment dans les milieux urbains fortement peuplés d’Afrique et du centre de l’Amérique du Sud. Dans ce cas-là, on assiste généralement à d’importantes épidémies. C’est la raison pour laquelle la vaccination contre la fièvre jaune représente le moyen de prévention le plus efficace. Elle est d’ailleurs obligatoire pour les voyageurs se rendant dans les pays à risque qui respectent les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé en matière vaccinale.

Fièvre jaune : comment se manifeste-t-elle ?

Au terme d’une période d’incubation oscillant entre 3 et 6 jours, le virus de la fièvre jaune va se manifester, chez certaines personnes, en générant une importante fièvre à laquelle seront associés généralement des maux de tête, des douleurs dorsales et des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements). Si les signes cliniques disparaissent spontanément en 3 ou 4 jours chez la majorité des malades, il arrive parfois que le virus se réactive et occasionne, cette fois, des dommages plus importants : ictère, hémorragie, trouble hépatique… L’issue de cette phase toxique est souvent fatale.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité