Bouton dans la bouche : qu'est-ce que le kyste labial

Un bouton dans la bouche peut être un kyste mucoïde. Il ne doit pas être confondu avec l’aphte, petit bouton blanc dans la bouche assez douloureux.

Publicité
Publicité

© Istock

Kyste mucoïde : les glandes salivaires en cause

Le kyste mucoïde, appelé aussi kyste mucocèle, peut évoquer un petit bouton dans la bouche. Il siège plus fréquemment au niveau de la lèvre inférieure mais peut aussi apparaître sur la partie interne d’une joue ou au niveau du plancher buccal. D’apparition subite lorsque le sujet se mord en mangeant par exemple, ce kyste résulte du traumatisme d’une glande salivaire ou du canal extracteur. Il présente un aspect caractéristique à savoir une tuméfaction molle, translucide légèrement bleutée. Il est bénin, peu ou pas douloureux, et disparaît spontanément. De quelques millimètres de diamètre, le kyste mucoïde peut parfois être plus important au point de gêner la déglutition. Dans ce cas, il peut faire l’objet d’une petite intervention chirurgicale. En cas de récidive, un examen complémentaire peut être souhaité afin de rechercher d’éventuelles lésions au niveau bronchopulmonaire ou digestif, voire un carcinome.

Publicité
L’aphte : bouton blanc dans la bouche

Bien différent du kyste labial, l’aphte est dû à l’ulcération d’un organe ou de la muqueuse buccale. Douloureux, il peut siéger sur le plancher buccal, la langue, l’intérieur des joues, le palais ou les gencives. Dans la majorité des cas, l’aphte disparaît en moins d’une semaine de façon tout à fait spontanée. Toutefois, pour limiter la douleur au moment des repas et les risques de surinfection de l’aphte, un remède peut s’avérer utile. Il convient de consulter un médecin qui prescrira un antalgique, un antiseptique local, voire un anti-inflammatoire. Il est recommandé de consulter lorsque les récidives sont fréquentes, si les aphtes buccaux persistent, d’autant plus lorsque leur diamètre dépasse 1 cm. Certains symptômes doivent également alerter, comme la fatigue, la fièvre, les diarrhées et/ou de violents maux de tête.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité