Varicelle : pourquoi ne faut-il pas percer les boutons ?

Varicelle : pourquoi ne faut-il pas percer les boutons ?©iStock

La varicelle est une maladie infantile qui se caractérise avant tout par de petits boutons rouges et par une forte fièvre. Elle se propage le plus fréquemment en hiver et au début du printemps. Cette pathologie infectieuse est extrêmement contagieuse, mais la plupart du temps, elle reste totalement inoffensive. L'envie de gratter, voire de percer les boutons de varicelle, peut s'avérer particulièrement forte. Pourtant, il faut absolument résister à la tentation !

Publicité
Publicité

Percer les boutons de varicelle : gare à l'infection cutanée

Lorsque l'enfant résiste à l'envie de gratter ou de percer ses boutons de varicelle (également appelé vésicules), ces derniers finissent par sécher assez rapidement. Une croûte se forme : elle tombe au bout de quelques jours à peine et laisse une petite marque rose qui disparaîtra progressivement. Or, lorsqu'un enfant touche un bouton de varicelle, il peut créer une réaction cutanée très violente, surtout s'il a les ongles longs et les mains sales. Le bouton s'infecte et peut rapidement se transformer en impétigo, qui nécessitera un traitement à base d'antibiotiques.

Publicité

Percer les boutons de varicelle empêche la guérison de la maladie

Chaque petit bouton contient une quantité importante de bactéries. Lorsqu'ils sont grattés ou percés, ils libèrent ces agents pathogènes qui parasitent rapidement d'autres zones cutanées. Résultat ? Les boutons se multiplient et les démangeaisons s'intensifient. Idéalement, il faut laisser la peau respirer, guérir, puis cicatriser progressivement toute seule.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité