Vaccin bcg : un danger pour le bébé ?

Publicité

Destiné à prévenir la tuberculose, le vaccin bilié de Calmette et Guérin, plus connu sous le nom de vaccin BCG, est destiné à prévenir la tuberculose. Sujet de polémiques pendant de nombreuses années, il ne fait désormais plus partie des vaccins obligatoires depuis 2007, même s'il reste indiqué dans certaines situations. Explications.

Publicité

Le BCG, qu'est-ce que c'est ?

Fabriqué à partir d'une souche atténuée de la bactérie Mycobacterium bovi, un bacille tuberculeux bovin, le vaccin BCG vise à protéger les individus contre la tuberculose. Cette maladie infectieuse et extrêmement contagieuse touche principalement les poumons même si elle est susceptible d'atteindre également les reins, le cerveau ou encore le squelette. Transmise essentiellement par voie aérienne, cette pathologie reste relativement rare en France mais elle persiste dans de nombreux pays et touche majoritairement les populations en grande précarité.

Publicité
Dans quels cas est-il indiqué ?

S'il ne figure plus au sein du calendrier vaccinal obligatoire, le vaccin BCG est néanmoins recommandé chez les enfants présentant un fort risque de tuberculose, c'est-à-dire les enfants :
• natifs d'un pays endémique (Afrique, Asie, Amérique Centrale, Amérique du Sud, Europe Centrale, Europe de l'Est, Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Portugal et Roumanie),
• dont l'un des parents (ou les deux) est natif d'un pays endémique,
• séjournant pendant un mois ou plus dans un pays endémique,
• ayant des antécédents familiaux de tuberculose,
• résidant en Ile-de-France, à Mayotte ou en Guyane,
• présentant des risques d'exposition au bacille de Koch (logement précaire, pauvreté…).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité