Otite séreuse chez bébé : les symptômes

L’otite séreuse fait partie des maladies infantiles les plus courantes. Caractérisée par l’accumulation de liquide derrière le tympan, cette inflammation auriculaire est souvent difficile à détecter chez le jeune enfant.

Publicité
Publicité

6049351-inline-500x333.jpg© Istock

Reconnaître l’otite séreuse chez bébé

Cette pathologie de l’oreille moyenne est généralement difficile à diagnostiquer précocement chez le nourrisson qui ne s’exprime pas encore. Il faut savoir que la plupart des otites séreuses constituent la complication d’une otite moyenne ou sont secondaires à une amygdalite mal soignée. En outre, l’otite séreuse évolue souvent de manière sournoise parce qu’elle n’occasionne pas de symptômes caractéristiques comme pourrait le faire une otite aiguë. Pour la détecter, les parents doivent plutôt se baser sur le comportement de l’enfant qui va, par exemple, pleurer plus fort qu’habituellement. Chez certains enfants plus grands, des retards d’acquisition du langage ou d’apprentissage peuvent être le signe d’un trouble de ce type.

Publicité

Traiter l’otite séreuse chez bébé

Publicité

Les otites séreuses ne font généralement l’objet d’aucun traitement spécifique lorsqu’elles n’entravent pas le développement normal du bébé. Dans la majorité des cas, ce type de trouble se résorbe naturellement en deux ou trois mois. Néanmoins, les otites plus compliquées, elles, nécessitent une prise en charge médicamenteuse à base d’antibiotiques et de corticoïdes. Cette association de substances vise à diminuer le risque de prolifération bactérienne au sein de l’otite moyenne et, parallèlement, à réduire l’inflammation afin de favoriser l’évacuation du liquide derrière le tympan. Chez certains enfants, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour faciliter le drainage.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité