Méningite foudroyante du bébé : comment l'éviter ?

Méningite foudroyante du bébé : comment l'éviter ?©iStock

Contrairement à la méningite virale, généralement bénigne, la méningite foudroyante de bébé peut mettre sa vie en péril si elle n'est pas traitée rapidement. Il existe également quelques mesures préventives à mettre en place pour limiter les risques de méningite foudroyante.

Publicité
Publicité

La méningite foudroyante de bébé : c'est quoi ?

Une méningite est une inflammation des méninges, des membranes enveloppant et protégeant la moelle épinière et le cerveau. La forme virale est de loin la plus courante et la moins grave : habituellement, elle guérit spontanément en quelques jours. La méningite foudroyante, d'origine bactérienne, est plus rare. Elle touche de préférence les personnes fragiles comme les bébés et les jeunes enfants. De nombreuses bactéries peuvent être la cause de la méningite foudroyante : chez le bébé et l'enfant, il s'agit surtout de l'Haemophilus influenzae, des méningocoques et des pneumocoques.

Publicité

Méningite foudroyante de bébé : traitement et prévention

Nuque et cou raides, forte fièvre, crise d'épilepsie, maux de tête intenses, hypersensibilité à la lumière, vomissements, purpura fulminans (taches violacées sur la peau), coma : appelez le SAMU face aux symptômes de la méningite foudroyante. Plus les antibiotiques sont administrés rapidement, plus les chances de guérir la méningite foudroyante sont élevées. En ce qui concerne la prévention, les vaccins contre le pneumocoque, le méningocoque et l'Haemophilus limitent les risques de contracter la forme grave de cette maladie. La méningite étant contagieuse, des antibiotiques peuvent aussi être prescrits à titre préventif pour les proches d'un malade.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité