Le syndrome du bébé secoué, qu'est-ce que c'est ?

Le syndrome du bébé secoué, qu'est-ce que c'est ?©iStock
Publicité

Le syndrome du bébé secoué réunit plusieurs symptômes se manifestant habituellement avant l'âge de 1 an (le plus souvent vers 5 à 6 mois). On l'appelle aussi parfois "traumatisme crânien non accidentel" bien que bébé n'ait pas forcément été secoué intentionnellement.

Publicité

Syndrome du bébé secoué : quelles causes ?

Le syndrome du bébé secoué survient lorsque bébé a fait l'objet de secousses importantes, ayant entrainé un traumatisme crânien. Comme son cerveau ne remplit pas encore entièrement sa boite crânienne, les secousses l'ont projeté contre les parois du crâne. Les secousses sont parfois volontaires : classiquement, un des parents, épuisé nerveusement, perd ses moyens et le secoue pour qu'il arrête de crier… Mais une simple maladresse peut aussi engendrer le syndrome du bébé secoué comme faire du jogging avec son bébé sur le dos ou encore une tentative de réanimation mal effectuée.

Syndrome du bébé secoué : quelles conséquences ?

Un bébé secoué peut souffrir d'hémorragie intracrânienne, d'hémorragie rétinienne et de diverses lésions neurologiques : plus l'enfant est traité rapidement, moins il aura de risque de souffrir de séquelles. Il est donc recommandé de consulter sans attendre face aux symptômes caractéristiques du syndrome du bébé secoué : crise d'épilepsie, fontanelle bombée, paralysie, perte de tonus, somnolence importante, troubles respiratoires… Si bébé souffre vraiment d'un traumatisme crânien, il a aussi tendance à moins communiquer avec son entourage : il arrête de sourire, de babiller et ne fixe plus les gens qui l'approchent…

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité