Infection urinaire : les traitements naturels pour le bébé

Infection urinaire : les traitements naturels pour le bébé©iStock
Publicité

L'infection urinaire chez bébé doit toujours être considérée comme une infection haute que l'on nomme "pyélonéphrite aiguë". Lorsque le diagnostic de l'infection urinaire de bébé est confirmé, le suivi médical et le traitement médicamenteux s'avèrent indispensables. L'homéopathie peut alors devenir une aide supplémentaire.

Publicité

Les symptômes de l'infection urinaire chez bébé

D'une manière générale, l'infection urinaire se traduit par un taux élevé de bactéries dans les urines, principalement Escherichia Coli. On parle d'infection basse lorsqu'elle est localisée au niveau de la vessie et d'infection haute quand elle atteint les reins. Chez bébé, le diagnostic clinique est plus compliqué que chez les adultes ou même les enfants, d'où l'intérêt de consulter rapidement en cas de fièvre isolée. Les autres symptômes d'infection urinaire que sont les urines malodorantes, les troubles digestifs, les pleurs inhabituels, la perte d'appétit ou les frissons doivent également amener à consulter.

L'homéopathie comme aide au traitement de l'infection urinaire

Plusieurs souches homéopathiques semblent à même d'agir sur la maladie et sur le terrain du nourrisson sujet aux infections urinaires, d'où l'utilité de consulter un médecin homéopathe pour obtenir une prescription adaptée. Néanmoins, il reste indispensable de suivre le traitement d'ores et déjà conseillé par le médecin qui suit l'enfant et de prendre son avis quant à une thérapie alternative. Contre la cystite, c'est généralement les remèdes Cantharis 9 CH et Mercurius corrosivus 5 CH qui sont préconisés en alternance. En cas de pyélonéphrite aiguë, on préfère l'association de Cantharis 5 CH avec Colibacillinum 5 CH et Sepia officinalis 5 CH.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité