Encoprésie de l'enfant : le traitement par psychanalyse

Encoprésie de l'enfant : le traitement par psychanalyse©iStock

L'encoprésie est un trouble qui touche les enfants âgés d'au moins quatre ans. Il se traduit par une défécation, volontaire ou involontaire, dans les sous-vêtements ou dans des endroits inadaptés tels que le sol d'une pièce de la maison.

Publicité
Publicité

L'encoprésie : un trouble peu connu

L'enfant atteint d'encoprésie retient ses selles et refuse d'aller aux toilettes. Ce comportement a pour conséquence de remplir le rectum et entraîne donc l'apparition de fuite de selles : les selles de l'enfant débordent de manière spontanée, sans même qu'il ne s'en rende compte. Ce trouble, qui touche majoritairement les garçons âgés de six à dix ans, résulte généralement d'une constipation omniprésente durant l'apprentissage de la propreté mais aussi de troubles psychologiques. Une carence affective, des conflits récurrents entre les parents et des traumatismes psychiques ou physiques peuvent en effet entraîner une encoprésie.

Publicité

Quand l'enfant s'exprime à travers son encoprésie

Bien souvent, l'enfant utilise l'encoprésie pour communiquer avec son entourage. En retenant ses selles, il cherche à lui faire passer un message. Le traitement par la psychanalyse est donc parfaitement adapté à ce type de problème dans la mesure où il permet à l'enfant de s'exprimer autrement. En verbalisant ou en dessinant ses affects aux côtés d'un professionnel, l'enfant peut trouver lui-même une solution à son problème. Généralement, l'encoprésie exprime une opposition vis-à-vis de la mère. Toutefois, ce trouble peut également témoigner d'un refus de grandir et d'un désir de rester "petit". La prise en charge psychologique est donc indispensable afin que les symptômes ne s'inscrivent pas dans la durée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité