Divorce : un traumatisme psychologique pour l'enfant ?

Publicité

Lorsqu’un enfant subit le divorce de ses parents, il se retrouve bien malgré lui au cœur d’une problématique qui le dépasse. Pour le préserver au mieux de cette situation, il est essentiel de rester attentif à son ressenti. Malgré cette précaution, nombre de parents craignent que leur divorce ne provoque un traumatisme chez leur enfant. 

Publicité

© Istock

Un divorce peut-il engendrer des troubles du comportement chez l’enfant ?

Quelles que soient les circonstances de la séparation, un divorce reste généralement douloureux pour un enfant. Il se trouve confronté à des conflits d’adultes qui, bien souvent, lui échappent. Il voit son univers bouleversé et se sent coupable. Dans certains cas, ces sentiments perturbent son comportement habituel et altèrent sa personnalité. Pour éviter cela, certaines mesures sont indispensables.

Publicité
Comment éviter que son enfant ne soit traumatisé par son divorce ?

Lorsqu’un couple prend la décision de se quitter, il est fondamental qu’il établisse un dialogue ouvert et constructif avec son enfant. Ce dernier aura très certainement des questions, des inquiétudes et des angoisses qui devront nécessairement trouver des réponses satisfaisantes. Son bien-être dépend de cette condition. Le rôle des parents, à ce moment-là, sera de le rassurer et de l’accompagner de manière bienveillante dans ce nouveau changement de vie qui peut être très perturbant. Aussi, ils doivent parvenir à faire abstraction de leurs propres sentiments (peine, rancœur, colère, amertume, désespoir...) pour assurer l’équilibre psychologique de leur enfant.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité