Cryptorchidie de l'enfant : la définition

Egalement appelée ectopie testiculaire, la cryptorchidie correspond à l’implantation inadéquate d’un ou des deux testicules. Cette anomalie du développement fœtal est relativement fréquente, notamment chez les bébés prématurés, et se résout naturellement dans la plupart des cas.

Publicité
Publicité

6108672-inline-500x333.jpg© Istock

Cryptorchidie de l'enfant : les causes

Au cours du développement du fœtus, les testicules sont « maturés » au-dessus du rein. Une fois entièrement conçus, ils vont migrer vers le bas jusqu’à intégrer leur emplacement définitif que sont les bourses. Cette descente s’achève généralement aux alentours de la naissance. Mais il arrive, dans certains cas, que le processus migratoire ne soit pas totalement achevé et que la descente opérée soit encore insuffisante. C’est ce qu’on appelle la cryptorchidie. Celle-ci est le plus souvent détectée lors de l’examen médical pratiqué après l’accouchement, mais ne doit pas forcément générer d’inquiétudes spécifiques puisque, dans la moitié des cas, la descente des testicules s’opère spontanément avant le 6e mois.

Publicité

Cryptorchidie de l'enfant : le traitement

Publicité

Lorsque la cryptorchidie ne se résout pas naturellement avant le premier anniversaire de l’enfant, il est nécessaire d’intervenir. Ce type de situation survient surtout lorsque le testicule est positionné très haut. Dans ce cas-là, le praticien ne parvient généralement pas à le palper. La stratégie thérapeutique mise en œuvre est chirurgicale. L’opération est souvent programmée avant l’âge de deux ans. La descente testiculaire est favorisée par la libération des vaisseaux du testicule, afin que le chirurgien dispose d’une longueur suffisante pour le faire descendre. Il s’agit d’une intervention simple qui ne nécessite qu'une prise en charge ambulatoire.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité