Constipation de l'enfant : une cause psychologique ?

Publicité

En plus d'être généralement douloureuse, la constipation de l'enfant peut à terme occasionner une incontinence fécale. Mais avant de s'alarmer, il est important d'en déterminer les causes qui, en outre, peuvent être multiples. Explications.

Publicité

© Istock

Constipation de l'enfant : quand faut-il s'inquiéter ?

On parle de constipation lorsque l'enfant ne parvient pas, durant plusieurs jours, à évacuer naturellement les matières fécales. Les fonctions de l'appareil digestif d'un enfant sont encore immatures. La constipation, somme toute relativement courante chez les tout-petits, n'a en soi rien d'inquiétant. Si toutefois on ne constate pas rapidement d'amélioration ou si on note des symptômes comme des vomissements ou la présence de sang dans les selles, il est recommandé de consulter au plus vite un professionnel de santé qui sera le plus à même de poser le bon diagnostic.

Publicité
La constipation de l'enfant peut-elle avoir une cause psychologique ?

Le plus souvent, la constipation de l'enfant résulte de causes purement physiologiques : une déshydratation légère à modérée, une alimentation inadaptée, peu équilibrée ou encore trop carencée en fibres. On parle alors de « constipation fonctionnelle ». Toutefois, les origines de ce trouble intestinal peuvent également être d'ordre psychologique. La transition entre les couches et le pot peut, par exemple, être mal vécue par l'enfant. Angoissé par ce changement, il peut se retenir et bloquer intentionnellement son transit. Dans ce cas, il est inutile de le stresser davantage en le sermonnant. Une visite chez le pédiatre sera bien plus efficace.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité