Asthme du bébé : comment le reconnaître ?

Asthme du bébé : comment le reconnaître ?©iStock

L'asthme est une pathologie qui voit son importance croître au fil des années. De nombreuses personnes souffrent de cette maladie respiratoire, et ne peuvent sortir sans leur aérosol. Cependant, si l'asthme du nourrisson est une gêne particulière qu'il convient de reconnaître, seule la moitié de ces enfants souffrira d'asthme plus tard.

Publicité
Publicité

Reconnaître l'asthme du nourrisson

L'asthme du nourrisson est défini par au moins trois crises de difficultés respiratoires et de sifflements. Que l'enfant soit allergique ou non, et pour toute cause possible, ces crises arrivent par intermittences. Des périodes sans symptômes entrecoupent ces épisodes d'asthme. Lors des crises, l'enfant souffre d'une toux sèche, et sa respiration est rapide et sifflante. L'effort respiratoire est visible au thorax marqué par les côtes. L'enfant montre une grande fatigue et peine à s'alimenter. Par ailleurs, il pâlit, et les extrémités et les lèvres peuvent bleuir. Tous ces symptômes peuvent ne pas s'exprimer. Ils ressemblent à ceux d'une bronchiolite.

Publicité

Asthme du nourrisson : les enfants plus à risques

Publicité
Certains facteurs favorisent l'apparition d'un asthme chez le nourrisson. Il y a bien sûr les facteurs génétiques avec les antécédents d'asthme dans la famille, les allergies (respiratoires, rhinites, cutanées...), la prématurité et la ventilation prolongée du prématuré. Une malformation cardiaque peut aussi en être responsable. Certains facteurs peuvent également déclencher les crises d'asthme du nourrisson. Ce sont bien sûr les allergènes alimentaires ou respiratoires, ainsi que la pollution, les infections respiratoires ou ORL, les efforts ou les émotions. En outre, le reflux gastro-œsophagien (RGO) du nourrisson est fréquent et peut déclencher l'asthme.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité