Royaume-Uni

Les dernières actualités

Roy-Uni : le coup de barre à gauche de Jeremy Corbyn

A 24 jours des élections législatives britanniques, le leader des travaillistes a présenté mardi midi son programme électoral. Un véritable coup de barre à gauche pour Jeremy Corbyn qui promet une vague de renationalisations sans précédent dans les transports, l'énergie et la poste. Il promet aussi d'augmenter les dépenses sociales et de santé chiffrées à près de 9 milliards d'euros. Ce plan serait financé par une hausse des impôts pour les particuliers comme pour les entreprises. Jeremy Corbyn présente ce manifeste comme un 'programme d'espérance' pour accompagner le Brexit. Nationalisations, droits syndicaux, impôts en hausse pour les riches. Le Labour Jeremy Corbyn met la barre à gauche https://t.co/zUmpVoDvrg- Philippe Bernard (@canalbernard) 12 mai 2017 Jeremy Corbyn : 'Seuls les travaillistes ont un plan pour que le Brexit puisse fonctionner pour les gens ordinaires. Il y a maintenant un choix clair : le projet des travaillistes, pour qui la priorité c'est l'emploi, et puis il y a le plan des conservateurs qui n'est guidé que par les intérêts de la City de Londres et qui risque de faire du Royaume-Uni un paradis fiscal à bas salaires.' Mais le programme de Jeremy Corbyn est loin de faire l'unanimité au sein des travaillistes comme chez les électeurs britanniques. Corbyn s'engage, lui aussi, à supprimer le droit des GB à vivre et travailler librement dans 27 pays Désespérant...https://t.co/S0PJSvj4oE- Alex Taylor (@AlexTaylorNews) 16 mai 2017 A ce stade c'est le parti conservateur de Theresa May qui caracole en tête des sondages avec plus de 14% d'avance. Lundi, durant une conversation sur facebook, Theresa May a annoncé qu'elle ne souhaitait pas débattre à la télévision avec Jeremy Corbyn. Les conservateurs présenteront leur programme électoral la semaine prochaine. Avec Agences

Manifestation à Londres contre la cure daustérité prévue pour le système de santé publique

'L'humain passe avant le profit, sauvez notre NHS'. Au milieu des slogans, des milliers de personnes ont manifesté à Londres pour défendre le NHS, le sytème de soins gratuits britannique. Ils se sont réunis pour protester contre la nouvelle cure d'austérité prévue par le gouvernement....Ils craignent des coupes budgétaires, des fermetures d'hôpitaux et même des privatisations. Un projet dénoncé par le leader travailliste. Jeremy Corbyn a déclaré, devant la foule de manifestants : notre NHS n'est pas en crise à cause de dépenses excessives mais à cause de dépenses trop faibles, accusant le gouvernement d'avoir crée cette crise. De nombreux services du NHS sont à genoux, s'alarment les responsables syndicaux. Le département de la santé répond qu'il investit 4 milliards supplémentaires dans le NHS. L'institution est en crise, confrontée, pour des raisons démographiques -vieillissement de la population, d'une part et croissance démographique, de l'autre - à une demande toujours plus forte, sans que les moyens suivent dans un contexte de politique d'austérité.

Brexit : "L’Europe est en train de mourir", affirme Philippot

Florian Philippot s'est exprimé sur le Brexit. Pour lui c'est évident : "l'Europe est en train de mourir". Le vice-président du Front National cite le Royaume-Uni comme un modèle d'indépendance ajoutant que ce référendum "est un très bel exemple de démocratie".

Brexit : quand la campagne devient haineuse

De mémoire de journaliste britannique, jamais une campagne n'avait pris un tour pareil. Au Royaume-Uni, la violence verbale parasite le débat sur le Brexit. Les "pour" et les "contre" s'interpellent et s'invectivent ouvertement. En pleine émission télévisée, David Cameron s'est même fait insulter par une spectatrice.

La presbyacousie

La presbyacousie est une perte auditive progressive. Elle survient habituellement après 50 ans. Des acouphènes (bruits dans les oreilles) y sont fréquemment associés...