Polyarthrite rhumatoïde : les articulations les plus touchées

Polyarthrite rhumatoïde : les articulations les plus touchées©iStock

Des douleurs articulaires peuvent cacher une polyarthrite rhumatoïde. Cette maladie rhumatismale qui évolue par poussées est provoquée par la destruction progressive du cartilage des articulations. On parle de polyarthrite, car elle concerne au moins trois articulations. Découvrez lesquelles sont les plus exposées à la maladie.

Publicité
Publicité


La polyarthrite rhumatoïde touche surtout les mains et les pieds

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique auto-immune. C’est le système immunitaire du patient qui attaque et détruit les cellules du cartilage. Les mécanismes déclencheurs de cette agression ne sont toujours pas bien compris. Les articulations des mains et des pieds sont celles qui sont le plus touchées : poignets, doigts, chevilles… Les genoux sont aussi souvent concernés. Les articulations deviennent douloureuses et raides pendant les poussées. Les douleurs apparaissent surtout la nuit et le matin, puis s’apaisent progressivement. La polyarthrite rhumatoïde affecte surtout les femmes âgées de 40 à 60 ans. Son évolution est imprévisible. Le patient peut mener une vie paisible pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, avant qu’une nouvelle crise survienne. L’intensité et la durée des crises varient également selon les personnes.

Publicité

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement curatif. Les solutions proposées ont pour objectif de soulager les douleurs et d’espacer les crises. Des antalgiques, des anti-inflammatoires et des corticoïdes peuvent être prescrits pendant les crises. Le traitement de fond repose sur les immunosuppresseurs, qui visent à neutraliser les mécanismes responsables des inflammations des articulations. La kinésithérapie permet de lutter contre l’enraidissement des articulations.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité