Fracture du fémur : pourquoi les personnes âgées sont plus à risque ?

Fracture du fémur : pourquoi les personnes âgées sont plus à risque ?

Le fémur est l'os le plus long, le plus robuste et le plus gros du squelette humain. Si cet os détient tous ces superlatifs, c'est parce qu'il s'agit d'une pièce maîtresse de la structure osseuse du corps. Mais quand il se casse, les dégâts sont souvent importants. Alors pourquoi les personnes âgées sont-elles plus sujettes à la fracture du fémur ?


Publicité
Publicité

Fracture du fémur et personnes âgées, quels liens ?

Selon les estimations, les personnes âgées constituent l'une des populations les plus à risques de fracture du fémur, et ce, pour deux raisons. La première est qu'à partir d'un certain âge, l'équilibre et la mobilité s'altèrent, ce qui augmente considérablement le risque de chutes. Or, ce type de fracture est généralement causé par un traumatisme violent. La seconde est relative au fait que les os ont une tendance naturelle à se fragiliser avec les années. Moins forts, ils sont davantage soumis aux fractures, d'autant plus en cas d'ostéoporose.

Publicité

Fracture du fémur, quelle prise en charge ?

Publicité
Dans la très grande majorité des cas, la chirurgie représente l'unique alternative pour traiter une fracture du fémur. Deux solutions existent. Tout d'abord, il y a l'ostéosynthèse. Celle-ci consiste à aligner correctement les structures osseuses fracturées et à les fixer au moyen de vis et de plaques. L'arthroplastie, de son côté, permet de remplacer le col et la tête du fémur par une prothèse. Parallèlement, les douleurs ressenties sont soulagées par l'administration d'un traitement antalgique plus ou moins puissant.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité