Arthrose : des causes psychologiques ?

Publicité

Destruction graduelle du cartilage des articulations, l’arthrose touche aujourd’hui en France entre 10 et 15 millions de personnes, dont les trois quarts ont plus de 65 ans. Or, fait inquiétant, des personnes de plus en plus jeunes en souffrent désormais. Quels sont ses symptômes ? A-t-elle des causes psychologiques, outre ses causes physiologiques ? 

Publicité

L’arthrose peut-elle avoir des causes psychologiques ?

Les scientifiques ont établi avec certitude que l’arthrose était à la fois due à une dégénérescence et une inflammation des tissus des articulations, aggravées par l’hérédité, le surpoids, la pratique de sports ayant provoqué des traumatismes au niveau des articulations. Aucune étude sérieuse n’indique que des causes psychologiques puissent expliquer la survenue de l’arthrose.

Publicité
Quels sont les symptômes de l’arthrose ?

Les deux principaux symptômes de l’arthrose sont la douleur et la gêne. La douleur se manifeste à chaque fois que la personne souffrant d’arthrose effectue un mouvement avec le membre touché, et elle est absente en cas de repos absolu. La douleur est plus aiguë le soir que le matin, au point de provoquer des troubles de l’endormissement et des réveils pendant la nuit. La gêne se caractérise par une limitation des mouvements : pour une personne qui souffre d’arthrose du genou, il est difficile de monter un escalier ; celle qui est touchée par une arthrose de l’épaule ne pourra plus se coiffer toute seule. Invisible au début, l’arthrose se traduit, au fil du temps, par une déformation des articulations atteintes, dues aux excroissances osseuses.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité