Arthrose de la hanche : la prothèse obligatoire ?

Arthrose de la hanche : la prothèse obligatoire ?©iStock

La coxarthrose, plus communément qualifiée d'arthrose de la hanche, correspond à une usure prématurée du cartilage coxo-fémoral. Parmi les différents traitements possibles, la pose d'une prothèse de la hanche constitue une alternative thérapeutique préconisée en cas d'atteinte sévère.


Publicité
Publicité

Pose d'une prothèse de la hanche, quand ?

Dans la majorité des cas, l'option chirurgicale n'est envisagée qu'en ultime recours, c'est-à-dire en cas d'échec ou de résultat insuffisant du traitement médical. Ainsi, la prise en charge des patients souffrant d'arthrose de la hanche débute par un traitement symptomatique visant principalement à soulager les douleurs ressenties. Cela passe, le plus souvent, par l'administration de substances antalgiques d'intensité variable. Mais lorsque la dégénérescence est massive et que les sensations douloureuses ne sont plus atténuées, la pose d'une prothèse de hanche, partielle ou totale, est alors envisagée. Cette opération chirurgicale consiste à remplacer l'articulation défectueuse.

Publicité

Arthrose de la hanche, quelles autres alternatives ?

En parallèle du traitement médical, les spécialistes recommandent à leurs patients de pratiquer une activité physique régulière afin de ralentir l'évolution de la coxarthrose. Il existe d'ailleurs de nombreux exercices susceptibles de préserver la souplesse et l'amplitude de la hanche. À ce titre, des séances de kinésithérapie sont parfois prescrites pour que le patient apprenne les gestes quotidiens à accomplir pour entretenir son articulation. Bien entendu, des mesures hygiénico-diététiques se doivent d'y être associées : régime alimentaire équilibré, arrêt du tabac, faible consommation d'alcool...

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité