Yémen : envolée des cas de diphtérie, pénurie de vaccins (OMS)

avec
Publicité
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée vendredi de la rapide progression des cas de diphtérie au Yémen, avec 22 cas mortels suspectés, déplorant la pénurie de vaccins causée par le blocus imposé par l'Arabie saoudite.
Publicité

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée vendredi de la rapide progression des cas de diphtérie au Yémen, avec 22 cas mortels suspectés, déplorant la pénurie de vaccins causée par le blocus imposé par l'Arabie saoudite.

La diphtérie, une infection bactérienne qui peut être évitée par un vaccin, attaque le nez et la gorge et, si elle n'est pas traitée, le coeur et le système nerveux. Bien qu'elle puisse être soignée, l'infection peut être mortelle, surtout chez les enfants.

Publicité
Au total, l'OMS a recensé pour l'instant 197 cas suspects de diphtérie dans tout le Yémen.

Le blocus des ports et aéroports du Yémen, renforcé après un tir de missile balistique des rebelles Houthis vers la capitale saoudienne le 4 novembre, a entraîné de sérieuses difficultés autour du port de Hodeida, essentiel pour les importations de vivres et de médicaments dont le pays a tant besoin.

Le blocus a été allégé la semaine dernière à la suite de fortes pressions internationales sur le royaume saoudien mais l'ONU a estimé lundi que la coalition arabe, dirigée par l'Arabie saoudite, devait aller plus loin.

"Dans le pays, il n'y a même plus une seule dose du vaccin contre la diphtérie et le tétanos pour les enfants de plus de 5 ans et les jeunes adultes", a déclaré un porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse à Genève.

Or pas moins de 8,5 millions de doses de ce vaccin sont actuellement nécessaires dans le pays pour immuniser les personnes (trois injections sont nécessaires par personne).

Suite à l'allègement du blocus, un avion de l'ONU a pu atterrir à Sanaa samedi dernier, avec à son bord 1,9 million de vaccins contre la diphtérie, le tétanos et d'autres maladies, pour les enfants de moins de cinq ans, a indiqué le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Par ailleurs, un millier de doses d'antitoxine diphtérique - pour traiter les malades, ont pu être acheminées à Sanaa lundi, a souligné M. Lindmeier, ajoutant qu'un navire transportant 33 tonnes de matériel médical et d'autres fournitures humanitaires est attendu dans le port de Hodeida

Publicité
La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales, appuyées par la coalition sous commandement saoudien, aux Houthis qui se sont emparés en septembre 2014 de la capitale Sanaa et de vastes régions du pays avec l'aide des partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh.
llah Saleh.

La guerre a fait plus de 8.750 morts et 50.600 blessés, dont de nombreux civils, depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe sous commandement saoudien contre les rebelles houthis.

Mots clés Médisite: 

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité