L'inquiétante progression de la maladie du "foie gras" humain

avec
Publicité
Fréquente, cette maladie se caractérisant par une accumulation de graisse dans le foie touche avant tout les pays industrialisés. Elle est devenue la première cause de transplantation du foie aux Etats-Unis.
Publicité
Publicité

Due à nos régimes alimentaires trop chargés en sucres et en glucides, la maladie Nash progresse de façon inquiétante. Cette surcharge en graisse du foie - nouvelle cause de cirrhoses et de cancers hépatiques - devient en effet de plus en plus fréquente, selon les spécialistes, alors même que des traitements efficaces permettent désormais de guérir la majorité des hépatites virales C.Liée à l'épidémie d'obésité, de surpoids et de diabète dans le monde, cette maladie surnommée "Nash" est devenue la première cause de transplantation du foie aux Etats-Unis, a souligné le Pr Lawrence Serfaty, à l'occasion du congrès dédié à cet organe "Paris Hepatology Conference", organisé depuis lundi. EN IMAGES >> Pour la première fois, le virus de l'hépatite C observé au microscopeForme avancée du foie gras non alcoolique, cette hépatite ou "stéatohépatite" se caractérise par une accumulation de graisses dans le foie entraînant inflammation, destructions de cellules, et formation de tissu cicatriciel (fibrose). Restée longtemps ignorée, elle est devenue une cause en progression de cancer du foie et concerne aujourd'hui 1% de la population française et 5% aux Etats-Unis.La perte de poids... ou rienOr, il n'existe pour l'instant aucun médicament approuvé, aucune pilule miracle, contre la Nash.Actuellement, le meilleur traitement repose sur la perte de poids, qui ne peut intervenir que grâce

Mots clés Médisite: 

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité