Glaucome: un dépistage encore très insuffisant

avec
Publicité
Un ophtalmologiste et son patient à l'hôpital d'Angers le 24 octobre 2013
Un ophtalmologiste et son patient à l'hôpital d'Angers le 24 octobre 2013
Publicité

Mal connu du grand public, le glaucome est une pathologie oculaire très fréquente liée à l'âge qui, si elle n'est pas dépistée à temps, peut conduire à la cécité totale.

"C'est une maladie insidieuse, progressive, indolore et pendant longtemps sans symptômes alors qu'elle peut être dévastatrice pour la vision", relève le Pr Philippe Denis, président de la Société française du glaucome (SFG) qui organise une campagne de dépistage gratuit à Paris en partenariat avec l'Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev).

Publicité

Plus d'un million de personnes sont concernées en France par le glaucome "dont environ 600.000 sont traitées, tandis que 400.000 l'ignorent", souligne le Pr Denis.

Le glaucome chronique est responsable de 10% des cécités observées en France, dit-il en conseillant de se faire dépister dès l'âge de 40 à 45 ans, voire plus tôt en cas de myopie ou d'antécédents de glaucome dans la famille.

Le glaucome est une atteinte du nerf optique qui dégénère progressivement en raison d'une augmentation de la pression dans l’œil liée à une structure oculaire, le trabéculum, qui s'obstrue et n'évacue plus l'humeur aqueuse.

Il se traduit par des restrictions du champ visuel qui augmentent progressivement et peuvent aboutir à la cécité totale, si le glaucome n'est pas traité.

Les glaucomes chroniques à angle ouvert, les plus courants en France, évoluent généralement assez longtemps - sur une quinzaine d'années -, tandis que d'autres types de glaucomes peuvent s'aggraver très vite, parfois en l'espace de quelque mois.

Le dépistage consiste principalement à mesurer la pression intra-oculaire avec un tonomètre à air pulsé. Une pression trop élevée constitue "un facteur de risque majeur mais n'est pas pour autant synonyme de glaucome car on peut en développer un sans présenter de tension intra-oculaire élevée", explique le Pr Denis.

Un contrôle régulier chez l'ophtalmologue est alors préconisé afin de déterminer l'état du nerf optique et d'évaluer l'altération du champ visuel.

Une fois le diagnostic posé, le traitement consiste principalement à faire baisser la tension intra-oculaire et à stabiliser ainsi le glaucome, à l'aide notamment de collyres.

En cas d'échec ou de collyre mal toléré, les médecins peuvent proposer un traitement au laser ou une intervention chirurgicale consistant à dériver l'humeur aqueuse qui ne s'écoule plus normalement.

Une nouvelle technique par ultrasons est également disponible dans certains

Publicité
Installé place de la Nation à Paris à l'occasion de la Semaine mondiale du glaucome (du 9 au 15 mars), le Bus du glaucome devrait effectuer quelque 200 dépistages d'ici à vendredi, selon Thibaut Fourteau, le responsable du Pôle Santé Ophtalmologie de l'Unadev.
htalmologie de l'Unadev.

Le bus effectuera ensuite une tournée dans une vingtaine de villes françaises jusqu'au mois de juillet.

  1. Site de l'Union nationale des Aveugles et Déficients visuels
  2. Société française du glaucome

Mots clés Médisite: 

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité