Agnès Buzyn veut "réveiller les consciences" sur le quotidien des aidants familiaux

avec
Publicité
La ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn a appelé vendredi à "réveiller les consciences" sur le quotidien des aidants familiaux de personnes malades, âgées ou handicapées, une situation que vivent plus de 8 millions de personnes.
Publicité

La ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn a appelé vendredi à "réveiller les consciences" sur le quotidien des aidants familiaux de personnes malades, âgées ou handicapées, une situation que vivent plus de 8 millions de personnes.

À l'occasion de la 8e édition de la Journée nationale des aidants, Mme Buzyn a visité les locaux de l'Association française des aidants et s'est entretenue avec des personnes concernées.

Publicité

"Sans les aidants, beaucoup de personnes âgées, handicapées, malades seraient dans des conditions de vie et dans des lieux de vie qui n'ont rien à voir avec ceux qu'ils ont actuellement", a déclaré la ministre devant ses interlocuteurs, souhaitant "réveiller les consciences" sur leur cas.

Mme Buzyn a évoqué ses trois axes de travail pour y parvenir : la formation des professionnels de santé, la reconnaissance des aidants dans la société, et leur prise en charge institutionnelle.

Cette année, l'Association des aidants a voulu aborder le cas des "jeunes aidants, qui ne sont pas épargnés", a déclaré Florence Leduc, la présidente.

Laure, 29 ans, avait 19 ans lorsqu'on a diagnostiqué le cancer de sa mère. Sa sœur en avait 13. Devant la ministre, elle a témoigné de ses difficultés à accompagner pendant six ans sa mère, aujourd'hui décédée, dans sa maladie, ses démarches administratives, ses contacts avec les soignants, tout en gérant le quotidien à la maison.

"On est trop jeune pour parler avec le médecin, mais c'est à nous qu'on demande de venir tous les jours pour l'aider à manger, car elle ne peut plus le faire seule. Trop jeune pour +comprendre+ mais pas pour prévoir le projet de sortie de sa mère, car l'hôpital vous dit qu'il ne peut +plus rien faire+ pour elle", a-t-elle expliqué.

"Un malade est aussi une maman, un papa, un proche, quelqu'un d'aimé et d'aimant, les médecins doivent en tenir compte", a-t-elle poursuivi, très émue. "Quand on est un adolescent, on se sent invincible, mais qui nous soigne nous, qui prend soin de nous ?"

Selon les chiffres officiels, la France compte 8,3 millions d'aidants. Selon les situations, des aides financières et des solutions de "répit" sont

Publicité
La secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, était vendredi à Lyon pour poser la première pierre d'une Maison de répit, un établissement qui accueillera d'ici un an des enfants et adultes handicapés et leurs proches aidants, pour des séjours de ressourcement.
urs de ressourcement.

Mots clés Médisite: 

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité