Publicité
Publicité

[19 janvier 2007 - 12:25]

Samedi se tiendra la deuxième Journée nationale des Hépatites. L’occasion de rappeler que leur dépistage est bien le seul moyen de savoir. Car aujourd’hui en France, encore un malade sur deux ignore qu’il est porteur d’une hépatite B ou C.

Publicité

Avec près de 5 000 nouveaux cas chaque année, entre 600 000 et 700 000 Français sont contaminés par ces virus. Des infections qui sont à l’origine de 3 600 décès par an.

« Les hépatites chroniques virales sont des maladies transmissibles, et souvent silencieuses, encore mal connues du public », affirme Marc Bonjour, Président de l’Association SOS Hépatites. « Asymptomatiques, elles passent le plus souvent inaperçues jusqu’à l’apparition de complications : cirrhose dans 20% des cas et cancer du foie.

Le dépistage est donc le seul moyen de savoir », précise le Pr Jean-Pierre Zarski, Président de la Fédération nationale des Pôles de référence et Réseaux Hépatites (FPRH).

D’où la volonté des organisateurs, de mettre l’accent sur l’importance du dépistage mais aussi de promouvoir la vaccination contre l’hépatite B. Une vaccination que la France, seule, a laissé tomber en déshérence.

Pour davantage d’informations sur la Journée consultez le site internet de SOS Hépatites à http://www.soshepatites.org/index.htm.

Publicité

Source : SOS Hépatites, FPRH AFEF, ANRS, janvier 2007

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité