Publicité
Quand l’industrie pharmaceutique fait parler la statistique, on apprend des choses insoupçonnables. Et quand l’enquête porte sur la sexualité, cela peut même être fascinant. Pour preuve, la découverte de ce nouveau modèle d’homme... Mais qui est-il ? Que veut-il ? Où se cache-t-il ? Révélations.
Publicité

Au début, ça avait l’air innocent, et même assez rébarbatif. L’invitation annonçait une conférence sur "Les hommes et la sexualité en France et en Europe" avec la participation d’un Directeur d’étude Ipsos et du Directeur du pôle andrologique de l’hôpital Cochin, rien que ça. Le tout au saut du lit, cela s’appelle un "petit-déjeuner de presse".

Le rendez-vous était prévu à 9 h 30, dans le très chic VIIIe arrondissement de Paris, au "Man-Ray". Ignare que je suis, j’ignorais ce qu’était le "Man-Ray"... J’ai été vite fixée. Ambiance tamisée, Bouddhas dorés et loupiottes parfumées : le message est clair, tout le monde est là pour parler désir, sensualité et galipettes.

Publicité
Une impression immédiatement confirmée par l’attaché de presse qui me tend avec un sourire dégagé le dossier de presse d’une main et un exemplaire du Kama Sûtra de l’autre.


À l’entresol, le tableau est classique, à quelques détails près. On se salue poliment, on se passe les mini viennoiseries d’usage tout en feuilletant son Kama Sûtra, le tout sur fond de musique new age. Sur l’écran géant, une question nous interroge : "Êtes-vous satisfait de votre santé sexuelle ?". Jusque-là, ça va, merci.

Entrent en scène les conférenciers. À ma droite, le directeur d’études Ipsos dans le rôle du chercheur qui sait de quoi il parle. À ma gauche, l’andrologue, pour la caution médicale. Le tout orchestré par le directeur marketing de Bayer Pharma. Avant de prendre la parole, ils nous proposent un petit interlude théâtral...

La lumière s’éteint, va pour l’interlude ! S’en suit un spectacle de marionnettes en ombres chinoises proposant une représentation allégorique des rapports amoureux depuis le haut Moyen Âge. Je dois avouer que je n’ai pas tout suivi. En conclusion, ma voisine me souffle : "Aujourd’hui, c’est vrai : il n’y a plus de fatalité". Je veux bien la croire !

En attendant, nous ne savons toujours pas pourquoi nous sommes là. La réponse ne se fait pas attendre. On est là pour faire connaissance avec le "vitalsexuel", le nouveau modèle de l’homme moderne. Le mystère reste entier.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité