La presbytie mieux corrigée

Publicité

Sept cent mille presbytes de plus chaque année : il s’agit du défaut de la vue le plus répandu et le plus naturel. La presbytie, ça arrive à tout le monde un jour ou l’autre. Mais de nouveaux outils de correction sont aujourd’hui développés qui donnent l’espoir de conserver longtemps une bonne vue.

Publicité

Tous concernés un jour

La presbytie est due à la diminution naturelle avec l’âge de la capacité d’accommodation du cristallin lors de la lecture. Explications. Pour voir de près, le cristallin, lentille transparente à l’intérieur de l’œil, se bombe rapidement afin de restituer une image nette. Cela s’appelle l’accommodation. Elle permet de faire la mise au point selon le même principe que l’autofocus d’un appareil photo.


Publicité
Problème, le cristallin vieillit inéluctablement avec l’âge et perd de son élasticité. La mise au point pour la lecture ne se fait plus correctement et la distance à laquelle les yeux lisaient avec netteté augmente.

À quel âge ?

Phénomène naturel dû au vieillissement de l’œil, la presbytie se manifeste en général vers quarante ou cinquante ans, lorsque vous avez de plus en plus de difficultés à voir de près. Elle concerne 80 % des plus de quarante-cinq ans, hommes et femmes indifféremment. La lecture de votre journal quotidien devient un véritable exercice d’acrobatie, les bras ne sont plus assez longs pour lire un plan, on a de plus en plus de mal à se maquiller tous les matins... C’est le début de la presbytie ! Cette dernière progresse jusqu’à soixante ans puis se stabilise.

Hypermétropes et myopes : au cas par cas

Chez les hypermétropes, la presbytie arrive plus tôt, dès trente-cinq quarante ans. Il y a donc urgence à consulter un spécialiste. Petit avantage pour le myope chez qui les deux corrections s’annulent en valeur algébrique. Pour voir de près le myope âgé enlève ses lunettes et n’a pas besoin de correction.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité