Publicité
Publicité

[7 décembre 2006 - 13:20]

Plus de 8 milliards d’euros. Voilà le montant des réparations qui devraient être versées aux victimes de l’amiante dans les 20 ans à venir, en France. Encore n’est-ce qu’une estimation. Et d’ici à 2030, les experts prévoient de 60 000 à 100 000 morts...

Publicité
Couramment utilisée comme isolant entre 1950 et la fin des années 1970, l’amiante est partout. Murs, plafonds, tuyauteries... Difficile d’y échapper. Et le pire, c’est que l’amiante a été reconnue cancérigène dès 1977, mais qu’elle n’a été interdite en France que 20 ans plus tard !

D’où la multiplication des recours devant les tribunaux ces dernières années. A ce jour et selon l’Association nationale des Victimes de l’Amiante (Andeva), 3 000 procès sont en cours. Dont une bonne partie au pénal.

C’est le cas d’Alstom par exemple, accusée par ses salariés d’avoir contrevenu à la réglementation. Le géant de l’énergie et des transports s’est ainsi vu condamner à une indemnisation de 15 000 euros par salarié. En France, plus de 27% des retraités auraient été exposés à l’amiante. Un matériau responsable chaque année de 30 000 cas de cancers -notamment de la plèvre - dans les pays d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord.

Source : Novethic, 22 novembre 2006

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité