Publicité
Publicité

[5 décembre 2006 - 09:20]

Généralisé en principe dès juillet 2007, le dossier médical personnel (DMP) va « ouvrir une nouvelle dimension de la relation médecin/patient ». C’est ce qu’a expliqué hier Xavier Bertrand, en ouvrant le colloque DMP, éthique et confiance.

Publicité
Le ministre de la Santé est en effet convaincu que « le DMP est l’occasion d’améliorer l’échange entre médecin et patient. Il n’a aucune raison de se substituer au dialogue entre les deux parties. Il doit en être le support ».

« Une part non négligeable des patients qui testent le DMP craint effectivement une déshumanisation de la relation avec leur médecin » nous explique Gérard Allard, coordonnateur santé de l’association UFC Que Choisir en Pays-de-la-Loire. « Mais ce qu’ils redoutent surtout, c’est de ne pas le maîtriser. Sans oublier bien sûr, le risque de voir leurs données personnelles piratées. Il risque en effet d’y avoir un problème de confiance à ce niveau. »

Autrement dit, les patients -comme certains médecins d’ailleurs- ne devront pas seulement être convaincus du bien-fondé de ce DMP. Ils auront également besoin de garanties concernant la sécurité des données. « Nous serons intransigeants quant aux règles de confidentialité et d’accès » ne cesse de répéter Xavier Bertrand. Intransigeants ? Acceptons-en l’augure. Mais les précédents ne manquent pas, de compagnies d’assurance qui pratiquent de façon plus ou moins occulte le piratage de fichiers de santé... Pour en savoir davantage, www.d-m-p.org/. En attendant la publication ces jours prochains d’un dossier complet sur ce sujet sur www.destinationsante.com.

Source : colloque DMP, éthique et confiance, Paris, 4décembre 2006, Interview de Gérard Allard

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité