Publicité
Publicité

[16 février 2007 - 12:35]

Voilà qui n’est franchement pas étonnant, mais c’est désormais établi : la consommation même modérée de marijuana exposerait les fumeurs aux mêmes troubles respiratoires que celle du tabac. Avec à la clef un risque accru de cancer broncho-pulmonaire.

Publicité
Le Pr Jeanette Tetrault et son équipe (Université Yale, Etats-Unis) ont travaillé sur les conséquences d’un usage régulier de marijuana sur les fonctions pulmonaires. Pour ce faire, ils se sont lancés dans une méta-analyse compilant les résultats de 12 études.

« Dans la majorité des cas, le lien entre une consommation modérée de marijuana et la survenue de troubles respiratoires est avéré », souligne l’auteur.

Notons aussi que les effets délétères de cette drogue ne se limitent pas aux poumons... De nombreux travaux ont démontré sa nocivité sur la fertilité masculine. Ou encore sur les fonctions cérébrales et donc cognitives.

Source : Archives of Internal Medicine, 12 février 2007

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité