Régime scarsdale et low carb : les régimes hypoglucidiques

De nombreux régimes minceur sont du type « hypoglucidiques », comme le régime Scarsdale par exemple. Comme tous les régimes, ils ont leurs avantages et inconvénients : il faut bien les connaître avant de les essayer.

Publicité
Publicité

5940525-inline-500x347.jpg© Istock

Régimes minceur hypoglucidiques : quel est le principe ?

Publicité

Tous les régimes hypoglucidiques misent sur une restriction importante des glucides (sucres) pour favoriser la perte de poids. Mais chacun d’eux a ses particularités. Par exemple, le régime Scarsdale autorise 1 000 calories par jour pendant les 14 premiers jours. Il faut exclure les féculents (ex. : riz, pâtes), certains légumes, les boissons sucrées, des aliments riches en graisses comme le beurre… Il privilégie la consommation de viandes et poissons maigres et de fruits et légumes. D’autres aliments sont réintroduits toutes les deux semaines. Quant au régime Low Carb, il réduit drastiquement toutes les sources de glucides (il ne faut pas dépasser 20 g de sucre par jour les premières semaines) avant de les réintroduire avec parcimonie. Il est surtout utilisé en cas de diabète de type 2 ou pour perdre rapidement du poids avant une opération. A noter : il existe d’autres régimes hypoglucidiques comme le régime Atkins et le régime Fricker.

Avantages et inconvénients de ces régimes minceur

Beaucoup de régimes hypoglucidiques, dont le régime Scarsdale, permettent une perte de poids rapide. Cependant, ils peuvent être assez contraignants à suivre et certains d’entre eux favorisent les carences alimentaires. Il peut aussi exister des contre-indications (ex. : grossesse) : mieux vaut prendre un avis médical avant de débuter ce type de régime minceur. Enfin, un effet yo-yo est possible à l’arrêt du régime…

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité