Minceur : le principe du régime montignac

A la recherche d’un régime minceur ? Pensez au régime Montignac, aussi appelé méthode Montignac : il aide à perdre du poids sans compter les calories…

Publicité
Publicité

5940526-inline-500x333.jpg© Istock

Le régime Montignac : fiez-vous aux indices glycémiques

D’après Michel Montignac, la surcharge pondérale n’est pas vraiment liée à l’apport calorique. Il incrimine plutôt les aliments à index glycémique élevé. Ils provoquent une élévation importante du taux de sucre dans le sang (glycémie), favorisant le stockage de sucres sous forme de graisses. Le régime Montignac préconise donc d’éviter tous les aliments à index glycémiques élevés : saccharose, sirop d’érable, miel, pain blanc, céréales raffinées, pommes de terre... En revanche, vous pouvez manger les aliments à IG bas (ex. : céréales complètes, haricots secs) 2 à 3 fois par semaine. En parallèle, il convient aussi de limiter les sources d’acides gras saturés (ex. : beurre, charcuterie) au profit des sources d’acides gras insaturés : huiles végétales, poissons gras riches en oméga-3, etc.

Publicité

Régime Montignac : dissociez les aliments

Autre point très important dans le régime Montignac : certains aliments ne doivent pas être consommés durant le même repas. Il faut surtout éviter d’associer les glucides et les lipides. Pour donner un exemple concret, vous pouvez manger du fromage, mais pas l’étaler sur une tranche de pain. De même, il ne faut pas mélanger les protéines animales (viande, poisson, œuf, fruits de mer) avec des féculents. Quant aux fruits, ils sont autorisés, mais seulement à distance raisonnable des repas.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité