Minceur : le principe du régime Miami

Le régime minceur du cardiologue Arthur Agatston permet de perdre 3 à 6 kilos les 14 premiers jours. Pratique pour atteindre rapidement votre objectif minceur, mais il faut bien respecter la durée de la phase d’attaque pour rester en bonne santé…

Publicité
Publicité

5744535-inline-500x281.jpg© Istock

Régime Miami : pour apprendre à manger plus sain

Le régime Miami ou South Beach Diet vise à améliorer vos habitudes alimentaires. Sur le long terme, il vous aide à réduire votre consommation de mauvaises graisses et d’aliments à index glycémique élevé. Dans l’ensemble, il est assez équilibré. Sauf durant la première phase, qui exclut totalement beaucoup d’aliments : fruits, jus de fruits, soda, alcool, pâtes, riz, toutes les légumineuses (ex. : lentilles), le pain, les produits laitiers, les produits transformés du commerce… En pratique, durant ces 14 jours, vous pouvez surtout manger de la viande maigre, du poisson, des fruits de mer, des œufs, des légumes verts et quelques fruits secs. Il est conseillé de prendre 3 repas et 2 collations par jour pour ne pas avoir faim. Vous perdrez rapidement du poids, mais ne prolongez pas cette phase pour éviter les carences alimentaires.

Publicité

Régime Miami : une réintroduction progressive des aliments

Durant la phase 2 de ce régime minceur, certains aliments sont réintroduits peu à peu : pain intégral, fruits les moins sucrés, céréales complètes… D’autres restent « interdits » comme le soda et les produits transformés du commerce. La perte de poids est de l’ordre de 0,5 à 1 kilo par semaine en général. Une fois votre objectif minceur atteint, vous pouvez passer à la phase de stabilisation. Plus souple, elle permet de consommer occasionnellement les aliments encore interdits durant la phase 2. Normalement, vous n’avez plus besoin de collations à ce stade.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité