Minceur : le principe du régime Atkins

Si le régime Atkins existe depuis les années 1970, c’est plutôt sa nouvelle version, datée de 2011, qui est utilisée désormais. Elle est plus facile à suivre pour atteindre vos objectifs minceur.

Publicité
Publicité

5940521-inline-500x333.jpg© Istock

Régime Atkins : un régime minceur pauvre en glucides

Publicité

Le docteur Robert Atkins misait essentiellement sur l’éviction des glucides (sucres) pour maigrir. Le but : forcer l’organisme, privé de sucres, à puiser dans ses réserves de graisse pour produire de l’énergie. Dans la version d’origine du régime Atkins, il fallait supprimer totalement les glucides pendant 1 à 2 semaines puis les réintroduire très progressivement. En revanche, toutes les graisses étaient permises. Problème : ce régime était difficile à suivre. Il fallait même faire des tests urinaires pour vérifier qu’il fonctionnait bien… De plus, il était déséquilibré et provoquait divers effets secondaires (ex. : fatigue, constipation). Pour votre cure minceur, mieux vaut vous tourner vers le nouveau régime Atkins.

Nouveau régime Atkins : une perte de poids en 4 phases

Le nouveau régime Atkins limite les glucides tout en mettant l’accent sur les bonnes graisses (ex. : oméga 3) et les fruits et légumes. Pas la peine de compter les calories ! Mais les deux premières semaines, il ne faut pas dépasser 20 g de glucides par jour, provenant d’une liste d’aliments autorisés. Quelques fruits (ex. : baies, noix) et des légumineuses sont ensuite réintroduits. Il faut augmenter la quantité de glucides par palier de 5 g jusqu’à être à 5 kilos du poids désiré. D’autres fruits, des céréales complètes et des féculents sont réintroduits en phase 3 (augmentation des glucides par palier de 10 g) jusqu’à atteindre votre objectif minceur. Après un mois de stabilisation, il convient de surveiller sa consommation de glucides à vie pour conserver son poids.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité