Jeûner pour maigrir : le risque d'effet yoyo

Le jeûne est une pratique qui rencontre du succès chez les personnes désireuses de maigrir. Jeûne complet ou par intermittence, en quoi consiste le jeûne ? Cette pratique préserve-t-elle du risque d’effet yoyo ?

Publicité
Publicité

5650923-inline-500x333.jpg© Istock

Le jeûne pour maigrir : une pratique très à la mode

Attention, en raison des carences et de l’extrême fatigue qu’il peut engendrer, ce régime s’adresse aux personnes adultes et en bonne santé. Le jeûne peut être complet : il s’agit alors de ne plus rien manger hormis des bouillons voire des jus de légumes, sur une durée de trois jours à une semaine. Le jeûne peut aussi être intermittent : un jour par semaine ou certaines plages horaires (jeûner 16 h/jour par exemple). Faute d’apport d’énergie par la nourriture, le corps va puiser dans les graisses et se débarrasser de toutes les toxines. On aura donc un double effet détox et perte de poids.

Publicité

Jeûner pour maigrir : le risque d’effet yoyo

Publicité

Si, grâce au jeûne, la perte de poids est indéniable dans un premier temps, ne risque-t-on pas l’effet yoyo ultérieurement ? C’est ce que dénoncent de nombreux nutritionnistes. En effet, les privations et frustrations lors du jeûne sont tellement drastiques que le corps, lors de la reprise d’une alimentation normale, va garder en mémoire cette privation et stocker. C’est alors la reprise de poids et l’effet yoyo tant redouté. C’est pourquoi les médecins préfèrent les régimes hypocaloriques équilibrés à une cessation temporaire totale d’alimentation.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité