Comment adapter son régime alimentaire à son IMC ?

Pour déterminer si la corpulence d’une personne représente ou non un risque pour sa santé, il existe plusieurs indices, dont l’IMC. Comment calcule-t-on l’IMC de la femme ? Comment bien manger en fonction du résultat de l’IMC ?

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x334.jpg© Istock

Calcul de l’IMC de la femme

L’Indice de Masse Corporelle ou IMC est un critère reconnu par l’OMS pour déterminer si la corpulence d’une personne la met ou non en danger sanitaire. Il se calcule à partir du poids (en kg) et de la taille (en m), selon la formule suivante :

Publicité

IMC = poids / (taille x taille)

Si le résultat est compris entre 18,5 et 25, la corpulence est dite normale. En dessous de 18,5 on parle de maigreur et au-dessus de 25 on parle de surpoids (d’obésité au-delà de 30). Mais l’IMC a des limites : il ne prend pas en compte le sexe de la personne, ni sa masse osseuse, grasse, hydrique ou musculaire. Il ne faut donc pas l’utiliser seul mais juste comme indicateur.

Bien manger en fonction de l’IMC

Publicité

Si la femme a un IMC supérieur à 25, elle est en situation de surpoids. Au-delà de 30, elle est en obésité. Il conviendra donc de bien manger pour retrouver un poids sans danger pour la santé (risques cardiovasculaires, diabète, hypertension). Il faudra envisager un régime, en concertation avec un médecin ou un nutritionniste. Ce régime devra être basé sur une alimentation équilibrée, variée, riche en fibres, pauvre en sucres ajoutés et graisses saturées. Pour une femme engagée dans un régime, la ration calorique journalière ne doit pas excéder 1 400 calories. Une activité physique régulière viendra compléter les efforts alimentaires, à raison de 20 à 30 minutes par jour.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité