Publicité
Publicité

La rupture du préservatif revient à dire que la relation sexuelle n’a pas été protégée donc les risques de contamination sont les mêmes que pour toute relation sexuelle non protégée.

Avant de penser au risque de grossesse, la rupture d’un préservatif expose à un risque infectieux.

En cas de rupture de préservatif, IL FAUT SE RENDRE AUX URGENCES DE L’HOPITAL LE PLUS PROCHE.

QUAND ?

Le plus tôt possible et au mieux dans les 4 premières heures qui suivent la rupture du préservatif. Dans tous les cas contactez un médecin.

Publicité

POURQUOI ?

Les services d’urgences des hôpitaux son accessibles 24h/24.
N’hésitez pas à prévenir le service de votre arrivée.
Le médecin des urgences pourra évaluer le risque infectieux.
Dans certains cas, un traitement peut être proposé pour limiter le risque de contamination par le VIH (SIDA) mais aussi par le virus de l’hépatite B

MON (OU MA) PARTENAIRE DOIT IL (ELLE) FAIRE DES EXAMENS ?

Publicité

Oui.
Dans certains cas des prélèvements de sang seront réalisés afin de déterminer le statut sérologique du partenaire. Ces résultats sont indispensables à l’évaluation du risque et à l’indication d’un traitement pharmacologique prophylactique.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité