Publicité
Publicité

La violence naturelle et universelle

Cette violence est nécessaire à la vie, elle est présente dès le début de la vie et elle est commune aux humains et aux animaux. Elle est destinée à préserver le sujet et n’a pour seul objectif que de mettre le sujet à l’abri des menaces (réelles ou vécues) considérées comme venant de l’autre ou de l’extérieur. Elle ne s’intéresse pas à l’objet. C’est une pure réaction de défense, sans aucune connotation affective.
S’il arrive que l’acte violent protecteur mis en œuvre dans un but de préservation mette à mal l’autre, le sujet n’éprouve ni culpabilité, ni satisfaction. Le sort de l’autre, en cette circonstance, devient secondaire. C’est une nécessité primitive présente dès les premiers instants de la vie d’un sujet, une sorte d’impulsion primitive purement défensive sans aucune intégration de la problématique amoureuse donc sans capacité d’ambivalence affective. C’est un instinct de survie plus qu’une pulsion, une Force Vitale.
Cette violence constitue l’énergie fondamentale commune aux êtres vivants que Jean BERGERET a appelé la violence fondamentale.

Publicité
La haine ou l’agressivité

L’agressivité tient une place importante dans l’œuvre de FREUD. L’agressivité suppose l’ambivalence de l’amour et de la haine. Elle est synchrone de la sexualité et source de plaisir libidinal. L’agressivité et la haine interviennent plus tardivement au cours de la maturation affective du petit enfant. Elles apparaissent comme l’effet antagoniste de l’amour. La haine traduit l’amour déçu . L’une et l’autre s’adressent à un objet bien défini. Lorsque la haine ou l’agressivité sont mises en acte, elle procure une satisfaction au sujet. Toute agressivité renferme une part de satisfaction voire de jouissance dans l’acte qui fait souffrir l’autre.
Agressivité et haine mettent en œuvre des mécanismes élaborés et correspondent à un fonctionnement mental qui a pris en compte, en partie, la satisfaction libidinale et donc la problématique génitale oedipienne.

La violence fondamentale

C’est ainsi que Jean BERGERET désigne cette force vitale présente dès les premiers instants de la vie et qui constitue une lutte pour la vie. Cette lutte est fondamentale et se situe au fondement de toute structure de la personnalité (5).
FREUD dans son œuvre colossale a fait de nombreuses allusions à l’existence d’un instinct violent défensif proche de l’instinct des animaux. Jamais il ne développera, ni ne nous communiquera ses élaborations sur ce point.
Il est incontestable que la problématique imaginaire oedipienne, si bien décrite par FREUD, représente le fondement, l’aboutissement souhaitable de tout le processus élaboratif du fonctionnement mental humain. L’imaginaire est organisé sous le primat de l’œdipe et du génital et constitue l’aboutissement heureux de toute élaboration affective. Cependant il ne constitue pas le point de départ de la Psychogenèse humaine.
Tous les humains n’ont pas la chance de rencontrer au cours de leur maturation affective des conditions relationnelles affectives précoces satisfaisantes et suffisantes pour leur permettre d’accéder au mode d’organisation névrotique de leur personnalité, sous la primauté de l’œdipien et du génital.
La clinique le confirme : les structure psychotiques ou les organisations (6) ne sont pas organisées sur le modèle oedipien mais en constituent plutôt les échecs, même si des éléments génitaux et oedipiens sont présents au sein de leur fonctionnement mental.
Le dynamisme violent et la libido n’entrent pas en action simultanément mais successivement et en lien aux stimulations environnementales qui vont progressivement activer les modèles imaginaires présents encore inertes.
La haine et l’agressivité sont synchrones de la libido sexuelle et source de satisfaction. La violence fondamentale est en diachronie avec la libido dont elle constitue la source d’énergie. Sur ce point nous retrouvons les positions des éthologies (7) : l’enfant venant au monde apporte dans son équation génétique, d’ordre phylogénique, des pré symboles, des proto-fantasmes dont l’efficience dépend de l’induction environnementale.
Ces premiers fantasmes de l’enfant induits par l’entourage affectif sont renvoyés sur cet environnement et déclenchent dans les imaginaires des réactions affectives stimulantes.
L’environnement ainsi stimulé renvoie à l’enfant de nouveaux modèles inducteurs et intégrateurs de fantasmes. A son tour l’enfant renvoie à son entourage affectif de nouvelles inductions imaginaires et ainsi de suite. Ce sont des mouvements que les éthologistes sont appelé l’épigenèse interactionnelle .
Mélanie KLEIN (8) évoque les même mouvements, en les réduisant, à l’attitude maternelle, à propos de l’identification projective. Elle a montré que les modèles fantasmatiques érotisés ne sont pas les premiers à fonctionner et que la première réaction d’amour et de l’ordre de la réparation. Les fantasmes initiaux sont d’ordre violents. L’intégration progressive de la violence au sein du courant libidinal permettra l’accession à l’ambivalence.
Il y a ainsi mise en action et en articulation progressive deux niveaux distincts de pulsions :
- Les pulsions violentes , archaïques, instinct de vie, élan vital, énergie violente fondamentale mises en action les premières. Ce que Jean BERGERET a appelé l’étape narcissique violente .
- Les pulsions amoureuses plus élaborées, secondaires et constituant le courant libidinal. C’est l’étape objectale libidinale .
Ces deux étapes ne se succèdent pas de manière séparée et étanche mais s’articulent, s’interpénètrent très tôt entre elles. La première étape constitue l’énergie et vient se mettre progressivement au service de la seconde.
C’est le passage du Soi au Moi , du narcissique à l’objectal, de la relation duelle à la relation triangulaire oedipienne, organisatrice, dans les meilleurs cas, du génital et du Surmoi .

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité