Publicité
Publicité

Si nous regardons du côté de leur filiation et des repères identifica-parentaux proposés, nous retrouvons dans presque tous les cas :

- Des carences identificatoires parentales.
- Une mauvaise qualité des interrelations.
- Parfois des carences affectives.

Publicité
Presque toujours une relative toxicité du milieu familial, lui-même mal libidinisé et ayant des difficultés à jouer un rôle de pare-excitation chez leurs enfants.

Nous avons dit : difficulté à communiquer par la parole et avec les mots.

Or, si l’on considère que l’être humain se construit et devient adulte à partir des multiples interrelations affectives, expériences heureuses et malheureuses, frustrations nécessaires et gratifications, vécus avec l’environnement familial puis social que nous appelons maturation affective.

Pour mieux comprendre : quelques éléments de psychogénèse :

Ce qui permet a un petit humain de se développer, de grandir, de se connaître, de se différencier, de se structurer de se reconnaître en tant que sujet, d’organiser son identité (son Moi), c’est la communication et les liens qu’il tisse progressivement avec son environnement et en premier lieu avec sa mère ou son substitut.

C’est de la qualité des inductions et des intercommunications avec l’environnement familial, de la sécurité affective (HOLDING et HANDLING WINICOTTIEN) de ce milieu que dépend la bonne organisation de la personnalité d’un sujet, (épigénèse interactionnelle des éthologistes).

Pour ce nourrisson le premier lien à l’autre (mère ou substitut) se fait par le sein et le biberon. Mais à la différence in-utero où tout est livré sans demander, ce sein ou ce biberon peut s’en aller, disparaître, n’est pas à disposition.

Le nourrisson qui se percevait jusqu’alors centre du monde, découvre les premières nécessaires frustrations et fait l’expérience de Soi .

Il n’est pas le centre du monde, il n’est pas tout puissant, il existe une réalité extérieure à lui, distincte de lui, séparés de lui (la mère, le père, la fratrie...).

Cela génère en lui angoisses et colères qui ne doivent pas se transformer en désespoir mais progressivement être mise au service de la libido grâce à l’interactivité affective maternelle suffisamment bonne, mais aussi capable de frustrer.

Peu à peu le bébé crée une articulation entre son imaginaire tout puissant et le réel frustrant mais aussi gratifiant. C’est l’étape de la symbolisation, décisive, totale qui conditionnera toute la fonction de communication.

Pour le dire autrement, le bébé se découvre différent et dépendant . Il vit l’expérience du manque primitif, celui de la mère qui n’est pas toujours à sa disposition et qui est l’amante du père. Il est dépendant de cet objet d’amour qui le satisfait, mais qui peu s’en aller, qui est autonome.

Il va intérioriser cet objet aimé (quand il gratifie) et haï (quand il frustre) et le protéger contre les pulsions agressives.

C’est l’Accession au symbolique, noyau du Moi, dont dépend la fonction de communication.

C’est l’Accession au symbolique, noyau de Moi, dont dépend la fonction de communication ;

Chassé du Paradis : Dès sa naissance le nouveau-né a besoin pour se développer de soins, d’amour et de stimulations positives. Son monde pulsionnel se confronte à la réalité extérieure = dure épreuve.

Il va devoir créer un organe de gestion entre ses besoins (expression de ses pulsions) et la réalité extérieure puisqu’il n’ y a plus (comme dans le ventre) de satisfaction immédiate.

C’est organe de gestion est le Moi. (Il est d’ordre CS, ICS, PCS).

Les scientifiques ont montré

Le développement du SN obéirait lui aussi au principe de la Sélection Darwinienne.

Quand un animal grandit, ses neurones se câblent ou obéissent à un plan déterminé par les gènes.

Mais la soudure entre deux neurones ne subsiste que s’ils fonctionnent dans un circuit, s’ils sont sollicités par l’environnement.

Exemple : les neurones visuels d’un NNE ne se connecteront pas s’il est plongé en permanence dans l’obscurité.

Il y a donc une sélection qui ne retient que les circuits pertinents, sollicités, pour l’individu.

Apprendre, c’est éliminer....

Joël de Rosnay

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité