En partenariat avec En partenariat avec Tena Men

Prostatectomie par voie naturelle, comment ça marche ?

Prostatectomie par voie naturelle, comment ça marche ?©iStock

En cas d’adénome de la prostate, le traitement de premier choix repose sur l’ablation chirurgicale, appelée prostatectomie. Plusieurs techniques permettent de mener à bien cette opération complexe qui effraie souvent les patients. La prostatectomie par voie naturelle permet une récupération rapide, un avantage non négligeable pour le patient.

Publicité
Publicité

Déroulement de la prostatectomie par voie naturelle

La prostatectomie est précédée d’une échographie afin de connaître l’emplacement et la taille de l’adénome. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale. L’urologue insère dans le canal de l’urètre un endoscope, un petit instrument muni d’une minicaméra. Il localise la prostate avant de retirer ou de vaporiser la tumeur, à l’aide d’un laser ou d’une anse électrique. Il place ensuite une sonde afin de bien laver la vessie et d’éviter la formation de caillots sanguins.

Publicité

Suites opératoires

La prostatectomie par voie naturelle est une intervention bien maîtrisée. Les copeaux retirés sont analysés au microscope afin d’écarter l’hypothèse du cancer. Les médecins vous demanderont de vous hydrater et d’uriner régulièrement. Des antalgiques vous seront administrés pour apaiser les éventuelles douleurs. Si l’intervention se déroule sans complication, vous pourrez quitter l’hôpital au bout de quelques jours.

Effets indésirables de la prostatectomie par voie naturelle

Cette intervention entraîne des troubles urinaires (incontinence, brûlure pendant la miction) qui disparaissent progressivement. Le canal de l’urètre est susceptible de s’irriter les heures ou les jours qui suivent l’opération. Il existe également un risque d’infection ou de rétention urinaire, de phlébite et d’éjaculation rétrograde.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité