Prostate : l'hypertrophie peut-elle se tranformer en cancer ?

L'hypertrophie de la prostate ou adénome de la prostate est un phénomène courant chez l'homme. Au-delà de 40 ans, la prostate augmente progressivement de volume. Cette augmentation peut devenir gênante lorsqu'elle obstrue le canal d'excrétion de l'urine : l'urètre. Ce phénomène naturel, bien qu'invalidant, est à différencier du cancer de la prostate avec lequel il est encore confondu.

Publicité
Publicité

Prostate© Fotolia

Qu'est-ce que l'hypertrophie de la prostate ?

La prostate est une glande située à la jonction entre le canal éjaculateur et l'urètre. Elle sécrète le liquide prostatique et permet d'améliorer la mobilité des spermatozoïdes. Avec l'âge, elle augmente de volume. Parfois, cette augmentation devient trop importante et vient bloquer l'urètre, gênant ainsi le passage de l'urine et entraînant des troubles urinaires plus ou moins importants (difficultés à uriner, envies pressantes et répétées, rétention d'urine, infection urinaire...). On parle alors d'hypertrophie (ou hyperplasie) bénigne de la prostate ou d'adénome de la prostate. S'il n'y a pas de gêne constatée, une simple surveillance vous sera proposée. Si cette hypertrophie entraîne des symptômes qui vous gênent au quotidien, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments. Enfin, si cela est nécessaire, il pourra envisager avec vous une opération chirurgicale pour diminuer le volume de la prostate.

Quelle est la différence entre une hypertrophie et un cancer de la prostate ?

L'hypertrophie, nous l'avons vu, est une augmentation du volume de la prostate. Ce phénomène existe très fréquemment et n'est pas de nature tumorale. Un cancer de la prostate en revanche est une division et une multiplication anarchique des cellules de la prostate. Peu à peu, ces cellules vont perdre leurs caractéristiques fondamentales, et se transformer en cellules cancéreuses. Alors que l'hypertrophie bénigne de la prostate reste localisée, les cellules cancéreuses essayent de migrer vers d'autres organes, créant ainsi des métastases. Les premiers symptômes peuvent être assez semblables, car la tumeur va elle aussi obstruer le canal urinaire. Cependant, l'évolution et le traitement proposé ne sont pas les mêmes. L'hypertrophie de la prostate est donc complètement différente d'un cancer de la prostate. De plus, avoir un adénome de la prostate n'augmente pas le risque de survenue d'un cancer.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité