L'ablation de la prostate par coelioscopie

Publicité

Il existe plusieurs traitements pour prendre en charge le cancer de la prostate. Plusieurs techniques innovantes sont apparues ces dernières années pour éviter les complications. Parmi elles, la cœlioscopie, une technique réalisée à l’aide d’un robot, réduit considérablement le risque de troubles sexuels et d’incontinence.

Publicité

La cœlioscopie, lorsque la robotique optimise le traitement du cancer de la prostate

Un des traitements de référence du cancer de la prostate localisé est la prostatectomie radicale. Cette intervention consiste à retirer la prostate et les vésicules séminales du patient. L’ablation peut être réalisée de plusieurs façons, notamment par cœlioscopie. Le chirurgien utilise un robot doté de bras articulés. Le recours à la robotique pour ce type d’intervention offre une plus grande précision, et permet une dissection plus fine que les techniques traditionnelles. Elle réduit le risque d’effets indésirables comme les troubles de l’érection et l’incontinence. Côté esthétique, la cicatrice est plus petite, un avantage non négligeable pour le bien-être du patient.

Publicité
La cœlioscopie ne se limite pas uniquement au cancer de la prostate

La cœlioscopie s’est surtout développée dans les années 2000 dans plusieurs pays dont la France, mais elle est davantage répandue aux États-Unis. Elle n’est pas uniquement indiquée dans la prise en charge du cancer de la prostate. On l’utilise également en cas de calcul rénal ou d’inflammation de la vésicule. Elle permet aussi de retirer un fragment de côlon ou la rate. Les chirurgiens estiment que d’ici dix ans, la cœlioscopie sera utilisée pour traiter 70% des affections digestives nécessitant une intervention.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité