Adénome prostatique : le traitement médicamenteux

Adénome prostatique : le traitement médicamenteux©iStock

L’adénome prostatique, ou hypertrophie bénigne de la prostate, est une tumeur bénigne qui concerne la majorité des hommes après 50 ans. A quoi est-il dû ? De quel traitement médical fait-il l’objet ?

Publicité
Publicité

L’adénome prostatique, quelles causes ?

Située sous la vessie, la prostate est une glande de la taille d’une châtaigne qui entoure l’urètre. Elle joue un rôle majeur au sein du système reproducteur masculin, puisque c’est en son sein que le liquide séminal est mélangé aux spermatozoïdes. Or, cette structure glandulaire augmente naturellement de volume à partir de 40 ans jusqu’à exercer, chez certains hommes, une pression excessive sur la vessie et entraîner, de fait, des troubles urinaires plus ou moins importants : mictions douloureuses, incontinence urinaire, vidange vésicale incomplète, faiblesse du jet d’urine…

Publicité

L’adénome prostatique, quels traitements ?

L’adénome prostatique ne fait pas obligatoirement l’objet d’une prise en charge médicamenteuse. Dans les cas les plus légers, seule une surveillance médicale est nécessaire. La mise en œuvre d’un traitement n’est requise que lorsque l’hypertrophie occasionne des symptômes gênants. Dès lors, les médecins disposent de différentes molécules pour agir. Les principaux médicaments sont les alphabloquants et les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase. Les premiers permettent le relâchement du col vésical, tandis que les seconds réduisent le volume de la prostate. Lorsque le traitement médical de première intention ne donne pas de résultats suffisamment probants, le recours à la chirurgie peut être envisagé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité