Prostatectomie : la coelioscopie

Publicité

La prostatectomie est l'ablation totale de la prostate, des glandes séminales et des ganglions afférents. Cette opération est nécessaire lorsque la prostate devient hypertrophiée, compliquée ou symptomatique comme lorsqu'un cancer est diagnostiqué. La prostatectomie peut être pratiquée par cœlioscopie.

Publicité

© Istock

Ablation de la prostate par coelioscopie

La prostatectomie par cœlioscopie également appelée prostatectomie cœlioscopique sous-péritonéale est une intervention de courte durée, qui a peu d'effets secondaires. Contrairement à la chirurgie, la cœlioscopie n'est pas une opération ouverte. Le chirurgien va réaliser des petites incisions dans le bas du ventre et y insuffler du gaz carbonique afin de décoller la paroi abdominale du péritoine et pouvoir y introduire des instruments (pinces, ciseaux, sonde d'aspiration, pince de suture) par le biais de trocarts (grosses aiguilles/guides) ainsi qu'une caméra qui lui permettra de suivre le déroulement de l'opération sur un écran. Le chirurgien va disséquer la prostate en petits morceaux qu'il va récupérer en les aspirants avec une sonde d'aspiration.

Publicité
Les effets secondaires de la prostatectomie par cœlioscopie

Une préparation, une consultation d'anesthésie avant et un suivi après l'opération seront nécessaires. Des nausées, des vomissements peuvent apparaître après l'opération. Des douleurs seront ressenties au niveau du bas-ventre mais aussi au niveau du haut du dos car le gaz carbonique qui a été injecté dans l'abdomen avant l'opération s'évacue par le haut du corps. Ces douleurs sont parfois très importantes et lorsque les médicaments antalgiques ne sont pas suffisants, de la morphine peut être prescrite.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité