Cancer de la prostate : les examens

Publicité

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes âgés de plus de 55 ans, après le cancer du côlon. Un dépistage précoce est fondamental car il permet une meilleure prise en charge et augmente les chances de guérison. Comment diagnostiquer la tumeur à temps ? Explications.

Publicité

Le toucher rectal, une façon simple et efficace de détecter un cancer de la prostate

La palpation permet souvent au médecin d’orienter son diagnostic. En touchant la prostate, il peut remarquer que celle-ci est anormalement dure. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il s’agit d’un cancer, mais cette constatation le conduira à réaliser des examens plus approfondis.

Publicité
Déceler un cancer de la prostate grâce à une prise de sang

Les personnes atteintes d’un cancer de la prostate présentent un taux d’antigène prostatique (PSA) anormalement élevé. Cet indice est très révélateur mais cette augmentation peut aussi être secondaire à une infection ou à une hypertrophie bénigne de la prostate. Par conséquent, les analyses sanguines ne suffisent pas.

Confirmation d’un cancer de la prostate : l’échographie transrectale et la biopsie

L’échographie transrectale est l’examen d’imagerie médicale de référence pour mettre en évidence la tumeur. Elle permet de visualiser la glande et de détecter les anomalies. Cependant, la biopsie est la technique la plus sûre pour confirmer le diagnostic. Le médecin introduit une aiguille dans la prostate pour en prélever plusieurs fragments, lesquels sont ensuite analysés au microscope.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité