PSA : les taux normaux

Publicité

Le PSA (Prostate Specific Antigen, en anglais) est un antigène prostatique spécifique produit uniquement par certaines cellules de la prostate. Le dosage du taux de PSA est un élément diagnostic du cancer de la prostate qui permet de sélectionner les hommes qui auraient intérêt à subir une biopsie de la prostate. En effet, les taux de PSA s’élèvent en cas d’hypertrophie prostatique ou de prostatite aiguë et ils varient dans le temps en cas de cancer de la prostate. Mais pour pouvoir évaluer correctement la PSA, les taux normaux doivent être connus.

Publicité

© Fotolia

Dépistage systématique du cancer de la prostate

Il n’existe pas de dépistage systématique du cancer de la prostate en France. Il n’est même pas recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS). Il est néanmoins possible de prendre la décision personnelle de se faire dépister même si cela ne présente un véritable intérêt que lorsqu’on présente certains facteurs de risques (avoir plus de 60 ans, avoir des antécédents familiaux de problèmes prostatiques, être fumeur, etc.).

Publicité
Taux de PSA

Le PSA est un marqueur de l’activité de la prostate. Pour le doser, on réalise une prise de sang, les résultats obtenus étant exprimés en nano grammes par millilitre (ng/ml). On estime habituellement que le PSA est normal lorsque son taux est de 4 ng/ml (2,5 ng/ml avant 50 ans et 6,5 ng/ml au-delà de 70 ans). Néanmoins, qu’il soit plus élevé ou plus bas ne signifie pas qu’on présente une pathologie prostatique. À lui seul, le dosage du PSA ne signifie rien. Il doit nécessairement être complété par des examens cliniques supplémentaires.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité