L'hypertrophie prostatique est-elle génétique ?

Publicité

Chez l’homme, l’augmentation du volume de la prostate, aussi appelée hypertrophie prostatique, est fréquente puisqu’elle concerne 1 homme sur 2 après 60 ans.

Publicité

© Istock

Les symptômes de l’hypertrophie de la prostate

La prostate est une glande qui entoure l’urètre, le canal qui permet d’évacuer l’urine à partir de la vessie. L’hypertrophie prostatique peut ne donner aucun symptôme chez le patient, surtout si elle est légère. Quand des symptômes sont ressentis, ils peuvent être de deux types. Ils peuvent être liés à la compression de l’urètre empêchant de vider complètement la vessie ou liés à l’irritation de l’urètre, entrainant des envies fréquentes d’uriner, ou des envies très pressantes.

Publicité
Les causes de l’hypertrophie prostatique

Bien que l’âge soit un facteur important dans l’apparition de l’hypertrophie de la prostate, ce n’est pas la seule et unique cause puisque tous les hommes ne sont pas concernés. D’autres causes peuvent favoriser l’hypertrophie comme l’obésité ou les troubles hormonaux. Mais qu’en est-il de la génétique ? Bien qu’un facteur génétique précis ne soit pas identifié à l’heure actuelle, il est pourtant reconnu qu’une prédisposition génétique existe pour l’hypertrophie de la prostate. En clair, si votre père et votre arrière-grand-père ont connu une augmentation du volume de leur prostate, les risques que vous soyez vous aussi concerné augmentent.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité