Hypertrophie de la prostate : le volume normal

Hypertrophie de la prostate : le volume normal©iStock
Publicité

L’hypertrophie de la prostate, appelée aussi adénome de la prostate, n’est pas systématiquement associée au cancer de la prostate. Cette hypertrophie est même relativement fréquente à partir de 60 ans. Qu’appelle-t-on hypertrophie de la prostate et quel est le volume normal de celle-ci ?

Publicité

Hypertrophie de la prostate : quand la prostate grossit

L’hypertrophie de la prostate se définit par une augmentation de volume de la prostate. Cette petite glande entoure l’urètre et est chargée de fabriquer le liquide séminal. Quand elle grossit, elle peut gêner la miction : on parle de dysurie. L’hypertrophie prostatique peut également provoquer une rétention d’urine préjudiciable. Quand il existe une suspicion d’hypertrophie, le médecin procède à un toucher rectal qui lui permet d’évaluer la grosseur de la prostate. Cet examen peut éventuellement être complété par une échographie. Habituellement la prostate ne pèse qu’une vingtaine de grammes mais dans les hypertrophies prostatiques, son poids peut doubler voire parfois dépasser les 80 grammes.

Comment soigner une hypertrophie de la prostate ?

Quand l’hypertrophie prostatique est modérée (entre 20 et 40 grammes), elle ne cause généralement que peu de symptômes. Une simple surveillance est souvent de mise. Si l’hypertrophie est marquée et que les symptômes deviennent gênants, un traitement médical ou chirurgical peut être envisagé. Il faut avant tout éviter les complications comme des rétentions urinaires ou des infections pouvant mener à des insuffisances rénales.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité